Les nus du Musée d’Orsay

 « Le musée vous informe que certaines des œuvres présentées dans l’exposition sont susceptibles de heurter la sensibilité des visiteurs (et tout particulièrement du jeune public) ». Voilà le petit avertissement que vous pourrez lire, cet automne, sur le site du Musée d’Orsay pour son exposition de nus. «Cachez ce sein que je ne saurais voir » aucun risque ! Ces nus là sont exclusivement masculins.  

Depuis le 24 septembre 2013 et jusqu’au 2 janvier 2014 le Musée d’Orsay présente sa nouvelle exposition : Masculin / Masculin. L’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours. En enrichissant  son propre fond des collections publiques françaises, le musée remet en perspective la représentation de l’homme nu. Guy Cogeval, commissaire d’exposition et président des musées d’Orsay et de l’Orangerie, a promit qu’il s’agissait « d’une réflexion historique et didactique sur une question qui taraude tout le monde depuis très longtemps, sauf que personne ne l’a abordée franchement ». Qu’en est-il ?

Affiche de l'exposition Masculin / Masculin. L'homme nu dans l'art de 1800 à nos jours © Musée d'Orsay, dist. RMN / Patrice Schmidt, Sophie Boegly et Alexis Brandt
Affiche de l’exposition Masculin / Masculin. L’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours
© Musée d’Orsay, dist. RMN / Patrice Schmidt, Sophie Boegly et Alexis Brandt

 

Alors que le nu féminin est très souvent et naturellement mis à l’honneur, l’exposition du corps masculin reste controversé. Les modèles de nus masculins, à la base de toutes les études artistiques, constituent un exercice académique depuis l’antiquité. Pourtant, le genre a, au cours des siècles acquis une image de plus en plus connotée et sulfureuse.

Les 200 œuvres réparties de manière thématique (et non chronologique) proposent un itinéraire d’exposition multipliant les approches : de « l’idéal classique » au « nu héroïque », en explorant la douleur ou encore le « corps dans la nature ». Enfin, les plus audacieux n’hésiteront pas à découvrir les œuvres dédiées à « l’objet du désir », exposées dans une alcôve à l’ambiance intimiste ou se côtoient Dubufe, Cocteau ou encore L’Origine de la guerre d’Orlan, version masculine de L’Origine du monde, de Courbet.

Vous croiserez sous les cimaises Bacon, Lucian Freud, Rodin, Ron Mueck et Bouguereau, Cézanne, Géricault, ou encore Munch, Picasso et Schiele entre autres. Et malgré quelques couples surprenants – on notera le portrait photo d’Eminem par David La Chapelle en face de l’Ange déchu (1847) de Cabanel – l’approche transversale des œuvres offre des dialogues inattendues entre exercices classiques et questionnements contemporains sur la masculinité.

Paul Cézanne (1839-1906) - Baigneurs, vers 1890 © RMN (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Paul Cézanne (1839-1906) – Baigneurs, vers 1890
© RMN (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Guy Cogeval était préparé aux nombreuses critiques en rappelant que « même s’il ne fait plus scandale, le nu masculin gêne encore ». Pourtant cette grande exposition mêlant peinture, sculpture, arts graphiques et photographie, a, tout en bousculant la lecture de certaines œuvres, le mérite d’être exhaustive. Loin d’un simple éloge futile au désir homosexuel, le parcours thématique, dialogue entre ancien et moderne, invitant à la réflexion pour changer de regard sur la représentation de l’homme nu.

Finalement, si le commissaire d’exposition attribue « la plus belle paire de fesses du musée » au Mercure inventant le caducée (1878) d’Idrac, elles n’ont rien à envier à celles du Mercure (2001) de Pierre et Gilles… mais vous n’aurez qu’à en juger par vous-même !

L’exposition Masculin/Masculin. L’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours au musée d’Orsay, Paris 7e. Du 25 décembre au 1er janvier. Tous les jours (sauf le lundi) de 9 h 30 à 18 h et le jeudi jusqu’à 21h45. Tarifs : 12 € ; 9,50 €.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s