Le ballet « La belle au bois dormant » s’invite au cinéma !

Afin de clôturer l’année 2013 en beauté, l’Opéra de Paris propose deux grands ballets de fêtes, Le parc  et l’incontournable La Belle au bois dormant de Rudolf Noureev sur la musique de Piotr Illyitch Tchaikovski du 4 décembre au 4 janvier 2014.

C’est dans la superbe salle de l’Opéra Garnier que se joue Le Parc du 7 au 31 décembre 2013. Sur une musique de Wolfgang Amadeus Mozart, Le Parc, chorégraphié par Angelin Preljocaj qui s’est inspiré de La princesse de Clèves de Mme de La Fayette,  raconte une « promenade dans le labyrinthe de l’amour à travers les codes de la séduction, de la rencontre, aux premiers échanges charnels jusqu’à l’abandon de soi ».  Premier ballet crée par le chorégraphe pour l’Opéra de Paris en 1994, Le Parc est devenue depuis une œuvre incontournable de la danse contemporaine.

Le Parc ballet Theater in St. Petersburg

 

 

Crédit photo culturebox.francetvinfo.fr

Dans un autre registre, La Belle au bois dormant est proposé à l’Opéra Bastille pour 23 représentations du 4 décembre au 4 janvier 2014. Conte populaire depuis des décennies, La Belle au bois dormant est ancré dans nos mémoires. « Ballet des ballets », comme le qualifiait Rudolf Noureev, La Belle au bois dormant demeure un des joyaux du patrimoine de la danse.  D’après le conte de Charles Perrault, le ballet est crée en 1890 au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg par le chorégraphe Marius Petipa et le compositeur Piotr Illyitch Tchaikovski. Ces deux artistes conçoivent un ballet féerique où le rêve et la réalité s’entremêlent, où les forces du Bien et du Mal se disputent le sort de deux personnes. C’est en 1989 par Rudolf Noureev que le ballet reprend sa chorégraphie originelle pour l’Opéra de Paris. Avec la somptuosité des décors et des costumes, l’équipe a pu recrée la féerie d’un chef d’œuvre du répertoire classique.

La Belle au bois dormant

 

Crédit photo culturebox.francetvinfo.fr

Cependant, pour les adeptes du ballet, quasiment toutes les places ont été vendues. Afin de satisfaire les déçu(e)s, l’Opéra de Paris, en partenariat avec France Télévision et UGC, propose de diffuser les meilleurs moments du ballet La belle au bois dormant le samedi 14 décembre sur France 3.  L’intégralité du ballet sera quant à lui projeter en direct le lundi 16 décembre à 19h30 dans 27 cinémas du réseau UGC, dans le cadre de la saison « Viva l’Opéra » et dans plus de 130 salles de cinémas indépendants en France et en Europe.

Le ballet sera également diffusé en différé au cours de l’année 2014 dans une trentaine d’autres salles en France, une cinquantaine en Europe et une cinquantaine dans le reste du monde, notamment en Asie et aux Etats-Unis.

Certes, regarder un ballet au fond de son canapé ou dans une salle de cinéma ne sont pas des conditions agréables pour savourer un ballet aussi magique que La Belle au bois dormant mais cela permet pour ceux qui n’ont pas eu le temps de réserver leur place ou pour ceux qui n’en ont pas les moyens, d’assister à un chef d’œuvre de la danse et de la musique classique.

Retrouver toutes les informations de « Viva l’Opéra » sur http://www.vivalopera.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s