Le destin brisé d’Hélène Berr

Mardi 10 novembre 2013, la France découvrait l’histoire émouvante d’Hélène Berr et de son journal, qu’elle tenait pendant la Seconde Guerre mondiale. Le documentaire Hélène Berr, une jeune fille dans Paris occupé, réalisé par Jérôme Prieur met en valeur toute la dimension historique de tels écrits.

Image

Il a fallut près de 60 ans pour que la France découvre le récit d’Hélène. La jeune femme avait 21 ans en 1942. Etudiante à la Sorbonne, elle a tenu son journal quotidiennement d’avril 1942 à février 1944. Arrêtée le 8 mars 1944, elle est déportée à Auschwitz avec ses parents où elle succombe à l’épuisement cinq jours avant la libération du camp. Son journal retrace sa vie, ses joies, ses peurs, son histoire d’amour avec Jean Morawiecki qui a conservé son journal, l’indifférence des Parisiens au sort des Juifs persécutés, les rafles, les lois antisémites, la mort.

Celle que l’on compare déja à Anne Franck avait une perception très réactive de la situation de l’époque, qu’elle retranscrivait d’une plume précise. Le documentaire Hélène Berr, une jeune fille dans Paris occupé offre une nouvelle vision de l’occupation et dresse le portrait d’une jeune fille de 21 ans qui a fait preuve de courage et de détermination jusqu’à la fin de sa vie.

Retrouvez le reportage d’1h25 en rediffusion sur le site de France 2.

Plus d’informations sur le site dédié à la mémoire d’Hélène.

© Mariette Job

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s