Louis Castel, le GI français

Tous droits réservés.
Tous droits réservés.

A partir du 19 décembre 2013, venez suivre l’aventure de Louis Castel, un GI français ! Né en 1920, ce jeune parisien fait des études de droit, puis de commerce. Il part à New-York pour un stage. On est alors en 1939, et la guerre éclate. Castel décide de ne pas rentrer, mais choqué par la poignée de main entre Pétain et Hitler à Montoire, en 1940, souhaite s’engager. Persuadé que les Etats-Unis vont bientôt rejoindre le conflit, il reste avec ses amis. C’est tout naturellement qu’il s’enrôle dans les G.I. après la bataille de Pearl Harbor, en décembre 1942.

C’est l’histoire de ce soldat fictif, inventé par le Mémorial de Caen, avec la participation de Ouest-France, France-Bleu et France 3 Basse-Normandie que des milliers de personnes vont pouvoir suivre sur Twitter et Facebook. Des historiens ont aidé à créer ce personnage, en se basant sur plusieurs histoires vraies. Ce projet voit le jour à l’occasion du soixante-dixième anniversaire du Débarquement allié, que l’on fêtera en juin prochain.

Au début de l’année, les internautes ont déjà pu suivre l’histoire de Léon Vivien, un instituteur devenu poilu par la force des choses, inventé par le musée de la Grande Guerre du pays de Meaux. Plus de 60 000 personnes aimaient sa page Facebook le jour de sa mort. Pendant plusieurs mois, Léon avait posté des statuts racontant sa vie quotidienne, ainsi que des photographies, de lui, de ses amis, de ce qui les entouraient. Ce sont de vraies photographies, cartes postales et objets d’époque qui ont été utilisée.

Sans prétendre être des cours d’histoire, ces deux opérations veulent rendre l’Histoire plus accessible, notamment au jeune public. De cette manière, les internautes sont emportés à une autre époque, et comprennent plus facilement la psychologie de ceux qui y vivaient, leurs rêves et espoirs, mais aussi leurs peurs. Les annonces postées par ces soldats font parties de leur propre quotidien. Les internautes peuvent eux-mêmes commenter et beaucoup se sont pris au jeu. C’est pourquoi de nombreuses personnes étaient tristes, émues, lorsqu’elles ont lu le post Facebook annonçant la mort de Léon Vivien, tombé pour la patrie le 22 mai 1915.

Quel sera l’avenir de notre G.I. français ? Quelles épreuves devra-t-il surmonter ? Aimez sa page Facebook et suivez son compte Twitter pour le découvrir ! Et apprenez l’histoire qui se cache derrière l’Histoire, l’homme qui se cache derrière l’Humanité.

Doriane Quéchon

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s