Le chef-d’œuvre de Delacroix en Chine ?

Année riche pour La Liberté guidant le peuple ! A peine est-elle rentrée du Louvre Lens, où elle a été vandalisée le 7 février dernier,  La Liberté guidant le peuple de Delacroix partirait prochainement en Chine. Notre ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, souhaite que le chef-d’œuvre d’Eugène Delacroix soit prêté à la Chine. Ce prêt s’inscrirait dans le cadre du cinquantième anniversaire des relations diplomatiques franco-chinoises, le 27 janvier 2014. Cependant, ce prêt potentiel ne fait pas l’unanimité. La ministre de la culture, Aurélie Filippetti n’est pas favorable à ce prêt. Et ce n’est pas la seule.

Eugène DELACROIX, La Liberté guidant le peuple, 1830. Musée du Louvre

Crédits photo.: © Musée du Louvre, Philippe Fuzeau

     Jeudi 12 décembre, au micro de France Inter, la ministre de la culture, Aurélie Filippetti, déclare, au sujet du prêt de La Liberté guidant le peuple : « Aujourd’hui, l’avis des conservateurs est très net : cette toile ne doit plus bouger. Moi, je suis l’avis des professionnels, c’est eux qui nous permettent de garantir le rayonnement de la culture française partout dans le monde ». Son avis ne peut être plus clair. Elle ajoute : « C’est au président de la République, au final, que reviendra la décision, mais ma position est claire ». Elle n’est pas la seule à s’opposer à ce prêt. Le directeur du Louvre, Jean-Luc Martinez, s’oppose lui aussi au déplacement du chef-d’œuvre. Rajoutons à cela que la Réunion des Musées Nationaux (RMN) est défavorable à tout déplacement de l’œuvre d’Eugène Delacroix. Surtout depuis que celle-ci a été vandalisée au Louvre Lens.

       Pourquoi cette œuvre et pas une autre, dont la conservation ne serait pas aussi délicate ? Tout simplement parce que La Liberté guidant le peuple est une des œuvres françaises les plus connues en Chine. Tous les manuels scolaires de Chine présentent ce chef-d’œuvre ! Le Louvre aurait proposé de prêter deux autres tableaux en échange, pour garder La Liberté guidant le peuple entre ses murs. Les deux prétendants sont le fameux Portrait de François Ier, roi de France de Jean Clouet et Le Verrou de Jean-Honoré Fragonard

A l’heure qu’il est, on ne sait toujours pas si La Liberté guidant le peuple a son billet pour la Chine. Réponse dans les semaines à venir !

Jean CLOUET, Portrait de François Ier, roi de France, 1530. Musée du Louvre

Crédits photo.: © 2007 Musée du Louvre, Angèle Dequier

Jean-Honoré FRAGONARD, Le verrou, 1777. Musée du Louvre

Crédits photo.: © 2007 Musée du Louvre, Angèle Dequier

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s