Les Bunkers de Franco ouverts au public !

Après plusieurs années de restauration, une dizaine de bunkers, sur les milliers construits sous Franco le long des Pyrénées, sont désormais accessible au public. C’est une partie oubliée de l’Histoire qui ressurgi, un témoignage précieux de la Seconde Guerre Mondiale que certain(e)s ne connaissaient pas.

bunkers_franco

 

                                                                                              Crédit Photo Guillem Vidal

                                                                                       Exposition au Mémorial de l’Exil

C’est en 2012 grâce à un incendie, que les bunkers ont refait surface. Oublié de la mémoire collective et dissimulé par la végétation, c’est avec une grande surprise et étonnement que l’on a découvert ces bunkers. Inspiré par la ligne Maginot en France, c’est le Général Franco qui est à l’origine de cette construction.

En 1943, les troupes allemandes, pourtant alliées de l’Espagne Franquiste, arrivent à Perthus, tout près de la frontière espagnole. Franco prend peur de l’avancée pressante de son ami, peur confirmée et renforcée par les défaites successives des nazis en 1944 qui font craindre au dictateur, des représailles alliées. Franco décide donc de protéger son pays en construisant 5000 bunkers sur la « Ligne P », tout le long des Pyrénées. Et c’est dans le plus grand secret que finalement 3000 bunkers seront construits jusqu’en 1955, qui ne serviront d’ailleurs jamais.

vlcsnap-2013-12-17-17h09m22s215

 

 

 

Crédit Photo France3

Pièce d’un Bunker

Aujourd’hui, un tiers des bunkers construits, subsistent toujours. Une dizaine a été restaurée par la Fondation pour les forteresses catalanes, désormais ouvertes au public.

Parallèlement, une exposition se tient jusqu’au 8 janvier 2014, au Mémorial de l’Exil (MUME) à La Jonquera. Cette exposition permet aux visiteurs de découvrir les clichés du photographe Guillem Vidal, qui s’est rendu dans les bunkers au lendemain de leur re-découverte en 2012.

L’exposition et la visite des bunkers offrent un témoignage unique de la Seconde Guerre Mondiale du côté espagnol. Ce témoignage doit être transmis aux générations futures pour que l’on n’oublie jamais cette partie importante de notre Histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s