Fort McMoney, un webdocumentaire fascinant.

Dans un jour, cela fera un mois que le jeu-documentaire Fort McMoney sera en ligne. Un jeu qui a provoqué un certain buzz dès son commencement et qui récolte aujourd’hui un succès fulgurant avec 250 000 visites et 900 000 pages seulement en deux semaines d’expérimentation. Mais Fort McMoney, c’est quoi en vrai ?

En vrai, c’est le projet fou de David Dufresne, journaliste, romancier, cinéaste et documentariste, décidant de mélanger l’univers du jeu vidéo avec celui du documentaire, le tout formant le webdocumentaire. Mais David Dufresne n’en est pas à sa première expérience puisqu’en 2010 il créé Prison Valley, une plongée dans une ville ou la prison est une industrie comme une autre. L’internaute est invité à regarder le documentaire de 59 minutes (diffusé aussi sur Arte) d’une seule traite ou de s’arrêter lorsque des propositions lui sont faites : Portfolios sonores, forum, statistiques, des bonus qui permettent à l’internaute d’en apprendre plus sur le milieu carcéral avant de revenir à la lecture du documentaire.

Mais aujourd’hui, David Dufresne va plus loin avec Fort McMoney. Dans ce jeu, l’internaute est plongé au cœur d’une ville canadienne grandissant au rythme de l’exploitation pétrolière. Sa mission, diriger virtuellement cette vraie ville. En effet Fort McMoney est la représentation digitale de la ville de McMurray située au nord du Canada, dans l’Alberta. La ville abrite le plus grand projet énergétique de la planète. Chaque jour, ce sont près de deux millions de barils de pétroles qui sont extraits. Promesse d’emploi et de prospérité, elle accueille aujourd’hui près de 100 000 habitants contre 30 000 il y a dix ans. Elle promet un salaire de 180 000 dollars canadiens (123 750€) par an. Mais toutes opportunités comprend aussi ses contraintes, en effet la ville est perçue comme l’une des plus grandes catastrophes écologiques puisque avec l’extraction de ce pétrole elle rejette des eaux usées hautement toxiques. C’est aussi l’un des buts du jeu, se demander ce qu’on fait de la Terre.

Le joueur, à force de rencontres avec les acteurs de cette ville (la mairesse, le PDG de Total, les pêcheurs…), pourra changer le destin de la population. Concrètement pendant que le joueur visionne les vidéos, rencontre des personnages et leur pose des questions, visite des lieux et collecte des indices ; il accumule des points d’influences, qui vont lui servir lorsqu’il ira voter dans des sondages ou référendums, lui permettant de peser dans la balance et de changer le destin de la ville. Pour David Dufresne, ce documentaire interactif incite le joueur à se poser des questions : « Si on arrête l’exploitation des sables bitumineux, par quoi va-t-on la remplacer ? Il est aussi essentiel de regarder les dégâts causés par cette frénésie pétrolière. Il y a, par exemple, une séquence tournée dans un village autochtone où les taux de cancers sont anormalement élevés. Là réside toute notre ambition : que le public aille voir au-delà de ses propres certitudes. »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s