Les centenaires de la Manche sont à l’honneur !

Tous droits réservés.
Tous droits réservés.

           Les archives départementales de la Manche ont décidé de collecter la mémoire de vingt-quatre centenaires originaires ou résidant dans ce département. Ces centenaires ont traversé le XXème siècle, les deux guerres mondiales, et tous les autres conflits qui l’ont accablé. Ils ont aussi assisté à l’apparition des congés payés, au droit de vote des femmes, à l’abolition de la peine de mort, à la création de l’ONU, à celle de l’Union Européenne. Ils ont entièrement connu ce siècle, l’un des plus destructeurs et des plus créateurs de ce millénaire qu’il a terminé. C’est pour cette raison qu’il est important de recueillir leurs souvenirs, avant qu’ils ne s’effacent.

            Cette action a été effectuée, à la demande des archives, par l’association Mémoires et Terroirs¸ à partir de 2011. Les deux « collecteuses de parole » Marie Tassel et Elisabeth Nodinot ont été accompagnées d’un photographe, Thomas Jouanneau, pour immortaliser ces personnes qui ont bien voulu dévoiler leur vie. Depuis, sept de ces centenaires sont décédés. Mais, désormais, leurs paroles leur survivront. Afin que tout le monde puisse savoir ce que c’était une vie ordinaire à cette époque. Que personne n’oublie que la France d’aujourd’hui, c’est aussi à eux que nous la devons, et pas seulement aux grands hommes qui ont fait l’Histoire.

            Une exposition itinérante, nommée « Mémoires de centenaires » reprend ce travail, d’octobre 2013 à mi-janvier 2014. Une première partie se fait en extérieur, où sont exposés les grands portraits des vingt-quatre centenaires. La seconde partie se passe en intérieur, où l’on peut écouter les documents sonores enregistrés pendant les témoignages et voir des fac-similés de documents d’archives. Du 1er octobre au 1er novembre, l’exposition s’est déroulée à la médiathèque Saint-Lô et dans la rue Torteron. Puis du 12 novembre au 6 décembre, elle était visible à la médiathèque de Mortain. Du 23 décembre jusqu’au 17 janvier, elle se trouve désormais à la salle des fêtes de Cherbourg. Il est aussi possible de consulter le site des archives départementales.

            L’association prépare maintenant une collecte de témoignages croisés de prisonniers français et allemands, pour l’année 2015.

Doriane Quéchon

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s