Les monstres au cinéma

Tous droits réservés.
Tous droits réservés.

            Quand on dit « monstre », chacun a une vision personnelle de ce mot qui lui apparaît. Le Forum des images propose de vous montrer les différentes versions proposées par le cinéma. Du 11 décembre 2013 au 12 janvier 2014, c’est ainsi 68 films abordant ce thème qui seront projetés.

          Un des films les plus marquants et ayant servi de modèle à tous ceux qui suivront est Freaks, la monstrueuse parade, réalisé par Tod Browning et sorti en 1932. Par la suite, David Lynch a réalisé Elephant Man, sorti en 1980 et qui reste l’un des films les plus émouvants dans son genre.

            Parmi les autres films proposés, on trouvera aussi Nosferatu, par Friedrich Wilhelm Murneau, sorti en 1922 ; Le Fantôme de l’Opéra, par Rupert Julien, sorti en 1925 ; Carrie au bal du diable, par Brian de Palma, sorti en 1976 ; Tous des monstres, par Nicolas Deprez et Laurent Jaffier, sorti en 2010 ou encore Le portrait de Dorian Gray¸ par Albert Lewin, sorti en 1945. Les films sont variés, allant du drame au film d’horreur, et ont été réalisés à des périodes différentes.

            Pendant toute la durée de ce cycle, les films sont projetés plusieurs jours par semaine. La programmation complète est à voir ici. En plus des projections, des rencontres sont organisées. Il y a ainsi des conférences, comme celle organisée le 28 décembre par le docteur en philosophie Sam Azulys sur « Les mille et un visages du Docteur Jekyll ». Parfois, les films sont rassemblés autour d’un thème et projetés tous les à la suite, comme lors du weekend « Vampires », qui se déroule le 4 et 5 janvier, pendant lequel on pourra voir sept films. Il y a aussi des ciné-concerts, le dernier a lieu le 8 janvier, où la pianiste Béatrice Thieret accompagnera la projection de Satan, de Wallace Worsley, film muet sorti en 1920.

            Ce cycle se termine le 12 janvier, 1Kult propose des films ayant pour thème la femme monstre. Les quatre séances de ce jour seront présentées par un journaliste. Le dernier des films, Le sexe qui parle, de Claude Mulot, sorti en 1975, sera projeté en présence du producteur du film, Gérard Kikoïne, et l’assistant-réalisateur, Michael Barny.

            Venez découvrir tous ces monstres cinématographiques !

Doriane Quéchon

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s