Les jeux vidéo et la culture

Depuis une trentaine d’années que les jeux vidéo existent, ils sont toujours en constante mutation que ce ne soit sur la forme que sur le fond. En France, ce domaine de création numérique fait débat quand à savoir si le monde des jeux vidéo fait partie de la culture ou non. L’on touche ici, à cette question de l’exception culturelle française. Tandis que dans certains pays, comme pour les anglo-saxons par exemple, l’on considère très bien que les jeux vidéo font partie de la culture, certains iront même jusqu’à dire que ces jeux sont une nouvelle forme d’art et que ses créateurs sont des artistes.

Néanmoins, qu’ils soient objets culturels et artistiques autant que produits technologiques, les jeux vidéo font désormais partie intégrante de notre société. On décompte des millions d’amateurs de tous âges, sexes et catégories socio-professionnelles. Cela représente même la première pratique culturelle des français.

Manette Next-Gen Tous droits réservés
Manette Next-Gen
Tous droits réservés

Aujourd’hui, beaucoup s’intéressent à l’avantage que peut procurer le développement de ces jeux. En effet, l’évolution de nouvelles technologies peuvent être bénéfiques dans d’autres cadres de recherches. L’exemple de la modélisation et reconstitution 3D en est l’un des meilleurs. L’on voit certains jeux, à l’instar de la licence Assassin’s Creed, reproduire des villes entières à une époque donnée de manière très réaliste. Aujourd’hui, les chercheurs et archéologues songent à utiliser cette forme technologique nouvelle pour redonner leur image d’origine à de vieilles ruines.

Capture d'écran du jeu ACII Tous droits réservés
Capture d’écran du jeu ACII
Tous droits réservés

Cette relation récente avec les contenus sérieux modifie profondément la question de son appartenance au monde de la culture. Le « serious game » arrive là où on ne l’attendait pas, et semble vouloir prendre sa part de la révolution numérique. On voit apparaître de nombreuses formes dérivées : le « social game », le « game for change », le « political game », l’« edugame », l’« artgame », l’« advergame », l’« exergame », pour ne citer que les plus connus.

L’un des défis vers l’avenir, sera de parvenir à garder l’essence même du plaisir du jeu sans en dégrader les contenus.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s