Mais que reste-t-il de la « vague Hallyu » ?

Phénomène de mode porté par le web, la Hallyu est une vague culturelle d’origine sud-coréenne. Elle a commencé dans les années 1990 et a d’abord été connue en Chine, voisine de la Corée du sud avec qui ils partagent des chaines de télévision. Ainsi va s’étendre dans les années qui vont suivre une forme de Pop-culture dans toute l’Asie.

De grandes maisons de production vont se créer sur fond de développement économique, à l’image des maisons SM, JYJ, Cube, etc.… De là naitra la K-Pop, qui avec le développement d’internet dans les années 2000 verra publier de nombreuses vidéos et articles concernant ses artistes musicaux.

Fin 2010, ce phénomène sort des frontières asiatiques et se répand en Europe et aux Etats-Unis. Cela commencera vraiment avec la promotion du groupe de filles SNSD (Girl Génération) en 2011. Ce phénomène de mode va se concrétiser par une série de concerts à l’étranger, dont un ayant eu lieu le 8 février 2012 à Paris Bercy, sous le titre de Music Bank Festival. Cette vague atteindra son summum avec le succès du titre « Gangnam Style » du chanteur coréen PSY qui va battre tout les records de visionnage sur la plate-forme YouTube. Pour information, la vidéo compte actuellement plus d’un milliard huit cent mille vues, chiffre à temporiser lorsqu’on sait que chaque passage sur la vidéo concerné est comptabilisé. Un fan peut donc y passer cent fois, ses visites seront comptabilisées à chaque passage.

Capture d'écran du clip de PSY et sa "danse du cheval" Tous droits réservés
Capture d’écran du clip de PSY et sa « danse du cheval »
Tous droits réservés

Aujourd’hui, que reste-t-il de ce phénomène ? Des spécialistes de la Corée du Sud s’accordent sur le fait que la Hallyu est un phénomène limité à l’Asie à l’inverse de la culture japonaise. Au niveau mondial, la recette qui fait le succès de la Hallyu en Asie ne peut pas marcher. Elle ne peut pas être acceptée facilement par les occidentaux car la culture coréenne ne ressemble pas à la culture japonaise ou chinoise qui sont plus connues en Occident. Il s’agit d’une forme hybride ne correspondant pas entièrement aux caractéristiques traditionnellement associées par les occidentaux avec une culture asiatique. Cependant, ce phénomène a permis de nombreux effets bénéfiques au pays. Ne serait-ce qu’au point de vue de l’image mais également d’un point de vue touristique. En effet, depuis 2012, le nombre de voyages et de propositions touristiques pour la Corée du Sud ne cessent d’augmenter et la demande avec.

Pour plus d’infos sur les artistes sud-coréens et leur actualité musicale toujours en mouvement, le site Soompi France est là pour vous !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s