Château-Gontier au rythme des journées du Patrimoine :

La ville de Château-Gontier a, comme chaque troisième weekend de septembre, été le théâtre des Journées du Patrimoine. L’ouverture gratuite au public des sites historiques de la ville rencontre chaque année un grand succès auprès des habitants mais également d’un public extérieur. Les visiteurs profitent de ces deux jours pour découvrir ou redécouvrir les richesses historiques de cette ville dont l’origine remonte au XIe siècle. Alliant expositions, visites guidées ou commentées et spectacles, la programmation proposées aux visiteurs a permis d’explorer différentes facettes du patrimoine castrogontérien.

Le public a ainsi pu visiter le couvent des Ursulines, datant du XVII e siècle cette institution à but éducatif et religieux était destinée aux jeunes filles. A la visite du couvent et de son cloître inachevé tout deux construits par les frères Corbineau, succède celle de l’église de la Trinité adjacente au couvent, dans la pure tradition du style jésuite. Cet ensemble classé aux Monuments Historiques a considérablement marqué la vie de la ville. En effet mis à part deux périodes d’inactivité à la Révolution et en 1905, la vocation éducative de l’ensemble a toujours été effective, la fermeture définitive de l’école datant de 1965.
Attenant au couvent, le théâtre des Ursulines abritant la scène nationale du Carré ouvrait également ses portes aux visiteurs. Scène nationale mais également centre d’art contemporain, cette structure constitue une part importante de la vie culturelle de la ville. Un spectacle destiné au jeune public était d’ailleurs proposé au théâtre des Ursulines. Mêlant musique, bruitages, mimes et conte ce spectacle basé sur le traditionnel Roman de Renard et intitulé « Goupil », était proposé par Les compagnons de Pierre Ménard.

Pour continuer le parcours, le musée d’art et d’histoire de la ville était accessible tout le weekend. Situé dans un ancien hôtel particulier datant du XVII e siècle le musé contient les collections d’œuvres d’art de la ville. Y sont exposées de nombreuses peintures ainsi qu’une collection d’objets antiques mais aussi au dernier étage du musée une collection de bronzes animaliers.
Les différentes églises de la ville étaient également ouvertes aux visiteurs, dont la très belle architecture romane, la crypte et les fresques de l’église Saint Jean Baptiste, plus ancien lieu de culte de Château-Gontier, datant du XI e siècle, classée monument historique.
Sans oublier enfin l’architecture urbaine de la vieille ville, visible lors d’une promenade dans les rues du faubourg où alternent les maisons à colombages et les hôtels particuliers. Ces Journées du Patrimoines ne se limitaient pas à la ville, dans la campagne environnante de nombreux propriétaires de monuments classés ouvraient leurs portes aux visiteurs afin de satisfaire à l’engouement inaltérable du public mayennais pour le patrimoine de la région.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s