Le logis de la Chabotterie, aux journées 2016 du patrimoine

Au coeur de la campagne vendéenne du Bas-Poitou, de nombreuses demeures plus pittoresques les unes que les autres parsèment la région. Parmi elles, le logis de la Chabotterie : témoin d’un des plus grands moments de l’Histoire vendéenne, plongeons-nous dans l’univers de cet édifice localisé au sein de la Vendée militaire, qui évoque le souvenir du soulèvement de 1793, ainsi que la figure significative de son chef le plus populaire ; c’est en effet au sein de ses murs que s’achevèrent les guerres de Vendée, suite à l’arrestation du général François-Athanase de Charette par l’armée républicaine dans les bois de la Chabotterie, le 23 mars 1796.

 

Initialement issue du XVème siècle, la propriété de la famille Bourbon-Chabot est articulée autour des logements des domestiques, des dépendances agricoles, et de la maison noble. Ce logis a traversé les temps pour être finalement racheté dans les années 1990 par le département, l’édifiant aujourd’hui au rang des principaux sites touristiques du conseil départemental vendéen. Les travaux entrepris ont veillé à restaurer en grande partie l’édifice tel qu’il était dans les années 1780, à la veille de la Révolution française. Le visiteur se voit aujourd’hui proposer une visite en trois parties : un espace multimédia historique, la visite du logis en lui-même, et la découverte des jardins d’inspiration à la française.

Tout au long de la visite, il est en effet possible de se plonger dans le témoignage d’un art de vivre propre à la société de la région au XVIIIe siècle, renforcé par une ambiance sonore qui immerge les visiteurs dans les dédales du passé.  De la cuisine, à la chambre, en passant par le salon de compagnie ou la salle des érudits, chaque pièce revêt un caractère propre, étant agrémentée d’un mobilier authentique exclusif antérieur aux années 1790. De plus, la découverte des jardins permet de cheminer jusqu’à une croix érigée en 1911 dans les bois de la propriété, qui marque l’endroit théorique où le Général fût capturé par les révolutionnaires. Finalement, le nouvel espace interactif évoqué précédemment, propose un parcours chronologique des événements à travers un contenu multimédia riche et concis, ainsi que sur les principales figures vendéennes de ce soulèvement.

Certaines animations ponctuelles sont également à découvrir dans l’enceinte de ce logis ; un concours amateur d’artistes peintre, ainsi qu’un concert de musiques traditionnelles étaient proposés en particulier au cours de ce week-end.

 

Emblématique du patrimoine culturel vendéen, le logis de la Chabotterie ouvrait à nouveau ses portes pendant ces journées du patrimoine. Enrichissant sur le plan historique, architectural, mais également artistique, ce site culturel départemental permet finalement de mettre en lumière de manière ludique et saisissante une période de la Révolution souvent méconnue, au cœur d’un environnement vendéen typique de la région.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s