L’art néo-grec ne connait pas la crise !

Le Musée des Beaux Arts de Nantes accueille en ce moment une exposition temporaire en rétrospective sur les néo-grecs : La lyre d’ivoire. Les néo-grecs, ça vous dit quelque chose? Peut-être pas de nom, mais vous allez surement reconnaitre le célèbre Combat de coqs, de Jean-Léon Gérôme :

Combat de coqs Gerome 

C’est lui qui créera d’ailleurs une École autour de son travail, avec des artistes tel Henry-Pierre Picou, Gustave Boulanger, Dominique Papety, Léopold Burthe, Auguste Toulmouche, Jean-Louis Hamon, et aussi Jean-Auguste-Dominique Ingres.

Tous les artistes exposés ont d’ailleurs un même point commun : être né ou avoir travaillé à Nantes. De plus, ils ont tous quitté le style académique pour se le réapproprier de manière ironique, légère ou idéaliste.

 

Le sujet n’ayant jamais été traité, le musée des Beaux-arts De Nantes a profité de l’occasion pour mettre en lumière ce mouvement méconnu, soutenu par le Musée Ingres de Montauban et grâce à des prêts exceptionnels, notamment du Louvre et  du Musée d’Orsay.

Pour en savoir plus :

La lyre d’ivoire (25 octobre 2013 – 26 janvier 2014)

Musée des Beaux Arts de Nantes

place de l’Oratoire

Ouvert tous les jours de 10h à 18h. (Fermé le 25 décembre et le 1er janvier. Nocturne les jeudis jusqu’à 20h.)

Plein tarif 2€ – Tarif réduit 1€

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s